Non classé

Comment être bienveillant avec soi : Quelques astuces pour réduire son flot de pensées

on

meditation-1000061_1920Nous sommes beaucoup à être en perpétuelle ébullition intérieure et nos pensées se multiplient, s’enchainent et se déchainent à l’intérieur de notre petite tête… Que cela soit souci du boulot, tracasserie administratives, listes de courses, rendez vous avec des amis, chez le coiffeur,  une personne qui nous marche sur le pied en nous rendant au travail! … Bref tout est matière à se laisser distraire par nos pensées, notre mental, notre égo… C’est un peu comme être dans un environnement bruyant en permanence et dans ce cas-là, difficile de s’écouter et encore moi,s de s’entendre et se comprendre…

Arrives-tu à faire le calme en toi et entendre ta voix intérieure ?

Es-tu à l’écoute de tes vrais besoins ?

Est-ce que tu sens capable de faire machine arrière et d’effacer/corriger un acte, une parole, une pensée ?

Comment qualifies-tu ton calme intérieur ?

Nous sommes la somme de ce que l’on fait, ce que l’on dit, et de ce que l’on pense et si nous nous dispersons ou sommes hyperactifs dans 1 voire dans tous ces 3 domaines, nous n’arrivons certainement pas à créer la place suffisante pour se recentrer, pour exister, pour se recentrer et écouter notre petite voix intérieure…

Il me semble opportun de se concentrer sur ses pensées car souvent elles précèdent tout acte ou toute parole… L’idéal est d’arriver à ralentir le flot de nos pensées, d’éviter les pensées inutiles, parasites, néfastes…

 

Identifier les pensées et les émotions liées à ta situation personnelle

Penses à un évènement important qui te sois arrivé et observe ce qui remonte à la surface de ta pensée… Il est certain que ce qui t’arrive en tête est une émotion liée à cet évènement (joie, tristesse, peur…). Ceci est dû à notre façon de stocker l’information dans notre cerveau.

les etapes emotionnelles du deuilCertains évènements traumatiques : deuil, changement professionnel, changement relationnel suivent un modèle qui est représenté par le suivant : Déni, Colère, Peur, Marchandage, Tristesse/Dépression, Acceptation, Pardon, quête de nouveau sens, Sérénité/croissance…

On peut donc en conclure que pensées et émotions sont souvent liées

 

 … accepter d’avoir de telles pensées…

En effet c’est tout à fait normal et nous avons tous par notre éducation, nos relations avec notre entourage créer ce dialogue intérieure permanent.  Etre bienveillant avec soi, c’est de ne pas se juger et d’accepter qu’aucune pensée ne va vous obliger à dire ou à faire ce que vous ne voulez pas faire.

… les laisser partir …

Carl Jung a dit «Tout ce à quoi je résiste persiste»…  Donc plus on souhaite les faire disparaitre, plus elles risquent de rester… donc accepter ses limites, prendre son temps et faire en sorte que les pensées glissent comme un nuage !

De plus tenter de ne PAS penser à quelque chose ne marche PAS. Un exemple : Si j’écris ne pense PAS à une fleur JAUNE… A quoi penses-tu ?

…  eviter la surenchère et…

On ne surcompense pas sa «mauvaise » pensée en se rajoutant une autre pensée de type : « je suis méchant, affreux,… d’oser penser …. »  car cela provoque l’effet inverse et le renforce de dialogue intérieur… Soyons bienveillants avec nous-même.

…les corriger car les pensées ne sont pas *encore* des réalités !

Même si les pensées se propagent au niveau ondulatoire, vibratoire, elles ne sont pas formalisées dans des paroles ou des actes. Il est donc encore temps de penser rapidement et dire j’annule cette pensée méchante, douloureuse, inappropriée et je la remplace par …

Ex : Je n’arriverai à rien, ou je ne mérite pas sont à remplacer par je ne sais pas encore ou le temps viendra ou je serai capable de…

 

Comment réduire le volume des ces pensées ?

  • La pleine conscience

Le principe en est relativemnt simple :  focaliser son attention sur ce que l’on vit au moment présent.

Voir l’article de mon amie bienveillante Louise Vallée

Par contre nous sommes encore nombreux à nous projeter en avant ou en arriere… L’anxiété naît de notre projection négative du futur sur aujourd’hui et la dépression naît de notre projection positive de notre passé par rapport à notre présent…

Pour résumer, avant c’était mieux et après cela sera pire… Dès que de  telles pensées parasites (passées ou futures) arrivent à soi, il faut essayer de les « remettre à l’Heure place »…  Elles sont ou passées ou en devenir, donc si nous en prenons conscience

et que nous leur indiquons mentalement que l’on est actuellement entrain de faire telle activité et que cela n’est pas le moment de penser à cela, elles vont s’évanouir et nous permettre de se reconcentrer sur ce que l’on faisait…

Prenez l’analogie du livre par rapport à internet… Si vous commencez votre lecture, puis vous lisez une page au hasard du livre, puis revenez là ou vous en étiez, et puis repartez vers une autre avant de revenir là ou vous en étiez..

Je crois que vous auriez du mal à comprendre votre livre non ? Donc essayon de revenir à quelque chose de linéaire, calme, ordonné…

  •  la méditation

Il s’agit de se mettre dans cet état de détachement de ses pensées, de vigilance intérieure, pour ne plus s’identifier à ses pensées ou de leur donner de valeur/ d’importance. 

Elle peut etre guidée, instrumentale ou vocale.  A chacun de choisir ce qui lui convient le mieux, le guide permet de suivre des instructions précises et souvent appréciée des débutants… L’instrumentale souvent  fait appel à un instrument en particulier avec lequel on entre en résonnance : violon,  flute de pan, harpe… Et vocale ou l’on se concentre sur des chants ou des mantras courts qui nous transportent et nous aident à ce que les pensées viennent s’appesantir dans nos tête…

Ou alors cela peut se pratiquer n’importe où, n’importe quand dans des situations que l’on imagine même pas… Je vous invite à lire cet article de mon amie Bopha ici :

Et quoi encore la méditation !

Voila je vous joins une de mes méditations favorites : Suni Ai de Snatam Kaur

Suni-ai peut se traduit par écoute profonde; celui qui perçoit l’univers.
Cet état créé une ouverture, un changement interne et permet de se « connecter », sentir les réponses…

C’est ce que je vous souhaites !!!

Voici le texte original et sa traduction :

Suni ai sidh peer sur naath
Suni ai dharat dhaval aakaas
Suni ai deep loa paataal
Suni ai pohe na sakay kaal

Naanak bhagtaa sadaa vigaas
Suni ai dookh paap ka naas

Ecoute les siddhas (être de perfection spirituelle), les enseignants spirituels, les guerriers héroïques, les maitres yogis
Ecoute la Terre, sa bienveillance, et l’akasha (éther)
Ecoute l’océan, les terres, et les habitants du monde
Ecoute toutes les personnes du bas monde.
La mort ne peut pas toucher le mortel.

Oh Nanak nous sommes toujours dans le bonheur.
Écoute-toi, la douleur et le péché disparaissent.

A propos de Stephane V

Accompagnant-Confident / Inspirateur / Conférencier / Méditant Mouvement Bienveillant -> un monde différent EST possible

2 Comments

  1. Stephane V

    9 octobre 2016 at 14:47

    Merci. Oui prendre conscience, se recentrer et éviter de se laisser embêter par le mental et ses croyances limitantes… Libérons et bienveillons nous 😋

  2. Agnès Pouech-Lavigne

    9 octobre 2016 at 14:24

    Oui, l’acceptation est la base de tt travail d’évolution. Un exercice que je donne pr calmer le mental/initier à la méditation est de revenir au corps, l’habiter pleinement, càd observer la posture , les tensions/douleurs, les muscles crispés inutilement, les sensations, les émotions et les pensées SANS AUCUN JUGEMENT, juste PRENDRE CONSCIENCE !
    Pour vous servir, mon cher !

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *